Visitez notre page facebook !

Qu'est-ce qu'un TCC?



Actuellement, quand il est question d’un choc à la tête suffisamment important pour endommager non seulement la boîte crânienne mais également le cerveau, on emploie l’appellation « traumatisme cranio-cérébral ».

Le traumatisme cranio-cérébral peut être défini comme suit : Traumatisme causant une destruction ou une disfonction du système nerveux intra-crânien.

Pour préciser cette définition et la rendre plus explicite, il faut mentionner certaines de ses caractéristiques essentielles.

Le traumatisme cranio-cérébral s’accompagne habituellement d’une histoire documentée d’un coup direct ou indirect à la tête. Pour qu’il y ait traumatisme cranio-cérébral, il faut que le cerveau ait été secoué ou frappé directement et que les cellules cérébrales ou neurones et leurs prolongements (axones) aient été endommagés. Ces lésions au cerveau entraîneront certaines conséquences, que nous allons énumérer plus loin.

Le traumatisme cranio-cérébral provoque généralement un changement soudain de l’état de conscience dont la gravité et la duré sont variables. Le traumatisme cranio-cérébral s’accompagne souvent d’une perturbation de l’état de conscience qui peut aller d’une confusion minime à un coma profond dans les cas graves. Les contacts de l’individu avec son environnement peuvent être alors diminués et même parfois éliminés complètement.

Cet état de conscience peut être de très courte durée ou se prolonger pendant des jours, des mois et même des années.

Pour en savoir plus :


->   Site web de la SAAQ